Êtes vous mordu par l'iridophilie?

 

Est-ce que vous cultivez déjà quelques belles variétés d'iris barbus dans votre jardin?

Pourquoi ne pas essayer l'hybridation?

Il s'agit d'un hobby passionnant  et amusant et d'un faible coût pour le jardinier. Ce dont vous aurez besoin: des pinces, des enveloppes en papier, des étiquettes à suspendre résistant aux intempéries, un marqueur à pointe fine indélébile, un sac, plateau ou  tablier pour transporter les outils nécessaires. Puis, aprés l'obtention des graines: des petits pots en plastique avec des trous de drainage, du mélange à faire soi-même pour rempoter, un emplacement au jardin pour les semis, un carnet et des idées, et c'est parti!

Pour approcher au plus prés vos objectifs de création, vous devez développer un plan. Voulez-vous que vos futures graines produisent des couleurs plus riches, une plante plus vigoureuse,  un modèle spécifique, ou certaines combinaisons de couleurs? Vous choisirez les parents parmi vos iris  qui ont les caractéristiques que vous souhaitez atteindre dans vos semis. Si vous voulez que vos plantes soient plus grandes, croisez une grande plante avec des tiges robustes. Si vous voulez développer un iris qui a plusieurs bourgeons, croisez une plante qui possède cette caractéristique. Si c'est le motif de la fleur qui vous plait, croiser deux plantes qui  tendent vers la couleur que vous préférez. Pensez à vos efforts d'hybridation comme une tentative pour améliorer les plantes que vous avez. Écrivez vos objectifs et le résultat que vous attendez. Dressez la liste des noms des plantes que vous prévoyez de croiser, leur période de floraison et leurs habitudes de croissance.

Maintenant que vous avez un plan, êtes vous prêts à commencer?

 

1)  Pollinisation et fécondation de la plante "mère"

Alors entrons dans la pollinisation des grands iris barbus. L' iris est une plante facile à hybrider en raison de sa grande fleur ouverte et d'un accès facile vers les organes reproducteurs

 

Vous devrez être en mesure d'identifier deux parties de votre iris barbu, les anthères et les lèvres des stigmates. Le produit de l'anthère est le pollen qui sera utilisé pour polliniser la destinataire, ou la "plante-mère" qui produira la graine. Nous appellerons le 'père' la plante sur laquelle vous prenez les anthères. Vous pouvez identifier les anthères portant le pollen en pliant doucement les pétales de l'iris pour exposer le bras de style qui contient les deux organes reproducteurs trés proches l'un de l'autre. L'anthère est fixée sous le bras de style, et porte une poudre granuleuse blanche, ou jaune à maturité: c'est le pollen que vous allez utiliser pour la pollinisation. L'ensemble formé par l'anthère et le stilet qui la supporte est appelé étamine.  

Certains hybrideurs obtiennent de meilleurs résultats en croisant en début de matinée, mais je trouve que tout moment de la journée est bon à condition qu’il ne fasse ni trop chaud ni trop humide, ce qui nuirait à la réussite du croisement. Si vous devez faire un croisement par temps incertain, faîtes le au minimum trois heures avant une pluie puis couvrir la fleur avec un sac en plastique transparent avec un coin retiré pour permettre à l'air chaud de s'échapper. L'ovaire va se transformer peu à peu en une cosse (gousse) renflée. Dans environ deux mois, la cosse se mettra à brunir et se fissurera en commençant par le haut. C’est le moment de la récolter. Placer la dans un sac en papier et ranger la dans un lieu sec et frais pour compléter son séchage. Notez un identifiant composé d’un numéro pour l’année, suivi d’un autre numéro pour le croisement que vous ferez plus tard suivre d’une lettre pour le cultivar. Exemple 11-001-A (11, Année; 001 croisement; A cultivar). Il vous faudra lister tous les croisements par leurs numéros dans votre carnet d’hybridation. Une bonne tenue de  ce carnet est essentielle pour ne pas mélanger les divers croisements.

Les grains de pollen sont opérants en quelques minutes et descendent le long des tubes polliniques vers l'ovaire situé sous les sépales et enveloppé dans deux spathes. Retirez soigneusement ces deux spathes en les déchirant doucement latéralement afin de ne pas casser la fleur. Les pucerons peuvent se cacher sous ces spathes et saper le développement de la future cosse (gousse). Le pollen met environ 8-12 heures pour atteindre les ovules dans les ovaires. Il peut y avoir jusqu'à 100 graines par cosse de cultivar barbu, mais la moyenne est souvent de moitié moins, suivant le taux de fertilité des parents.

 Le pollen apparaît lorsque la fleur d'iris est ouverte depuis plusieurs heures. Pour empêcher l'auto-fécondation par les insectes, vous devez d'abord supprimer les trois étamines de la fleur ‘mère’ en saisissant soigneusement chaque filament avec des pincettes. Choisissez une fleur ’mère’ qui s’est récemment ouverte pour être sûr qu’un bourdon n'a pas déjà déposé du pollen. Avec des pincettes, prenez les trois étamines de la fleur ’père’ en choisissant une fleur dans laquelle le pollen semble poudreux.

Sur la fleur ‘mère, avec le pouce et l'index, maintenez doucement écartés les crêtes du bras de style pour ouvrir la lèvre du stigmate. Avec l'autre main, tenir une étamine avec les pincettes de sorte que le côté poudreux soit dirigé vers le bas et ‘balayez’ d'abord dans le haut de la lèvre du stigmate, puis dans sa partie inférieure. Ne pas repasser deux fois au même endroit de peur d’enlever le pollen déjà déposé. Ensuite, prendre la deuxième étamine pour le second bras de style et enfin la troisième jusqu’à ce que  les trois lèvres du stigmate aient été chargées de pollen.

Fixez une étiquette sur la tige, et écrire le nom des deux parents en commençant toujours par celui de la ‘mère’. Faire une description complète de votre croisement avec la date et l'objectif dans votre carnet d’hybridation. Il est préférable d'attacher lachement à un tuteur la tige porteuse de votre croisement.

2)  La formation du fruit appelé "cosse"

À ce stade, vous avez fait vos croisements au cours de peut-être deux semaines. Maintenant, il est temps de regarder les résultats. Si l'ovaire de la plante 'mère' a pris un léger renflement c'est l'indication que vous pourez obtenir des graines de cette plante. Si vous avez réussi, l'ovaire va continuer à grossir formant une cosse (gousse) bien développée. Laissez la cosse murir en atttachant la tige d'iris à un tuteur jusqu'à ce que les cosses deviennent brunes, et commencent à se fendre. La graine apparaîtra alors lisse, ronde et brillante. Récoltez la rapidement. Si vous ne le faites pas, la gousse s'ouvre et les graines tomberont  sur le sol. Une façon de s'assurer que vous ne perdez pas vos graines est d'envelopper les cosses dans des morceaux de gaze, de vieux collants ou de voile d'hivernage. Faîtes-en une petite poche que vous nouerez doucement aux deux extrémités. Lors de la récolte, retirez l'étiquette à suspendre et transférez le numéro et les noms des parents sur l'enveloppe de papier, et placez l'étiquette à l'intérieur avec les graines. Ne mettez jamais vos graines dans du plastique ou en confinement étanche, comme un tiroir. La graine a besoin d'une bonne circulation d'air pour sécher correctement. Stockez vos graines dans un endroit frais et sec jusqu'à ce que vous soyez prêt à les semer après le premier gel automnal.

3)  Le semis des graines

Dés le début de novembre, il est temps de semer les graines dans un sol bien préparé ou en pots. La graine aura un aspect ratatiné maintenant ce qui est parfaitement normal. Il est bon de pré-tremper les graines avant de les semer en les plaçant dans des sections de vieux collants ou des sacs de mousseline pendant dix jours - en changeant l'eau chaque jour - ce qui va augmenter le taux de germination. Ce pré-trempage élimine les inhibiteurs de germination de l'enveloppe de la graine. Les graines de l'iris nécessitent aussi une technique appelée stratification. En termes simples, les graines en pot doivent subir du froid pour bien germer. Elles ont besoin de 90 jours de froid pour germer au printemps. Plantez 10-20 graines du même croisement dans un pot de 20 cm de diamètre et de profondeur, à environ 1 cm dans un mélange 1/3 de sable, 1/3 de terreau et 1/3 de terre de jardin.  Vous pouvez mette sur le dessus une couche de sable de 1 cm pour que les fortes pluies ne déterrent pas les graines. Assurez-vous que les pots soient stables afin que le vent ne les renverse pas. N'oubliez pas de notter l'identifiant de chaque croisement sur chaque pot. Arrosez légèrement et placer les pots dans une zone ensoleillée mais protégée du jardin, en les enterrant pour les protéger du gel, ou bien dans une serre froide ou véranda.

Maintenant détendez vous et attendez le printemps.

 

4)  La germinaison des graines et le repiquage des plants

Les graines germeront en Avril et Mai, plus tôt sous une serre froide ou en véranda. Dés que les jeunes pousses apparaissent ne les laissez pas se dessécher, arroser tous les deux jours si nécessaire. Lorsque les jeunes plants développent quatre feuilles, et font 10 cm ou plus ils peuvent être repiqués en toute sécurité en pleine terre dés les mois d'avril ou mai, en fonction du climat de votre région. Au moment de la transplantation marquer chaque petite rangée de semis avec l'identification des plants. Entretenez les alors comme n'importe quels jeunes semis pour les amener en forme à l'hiver suivant. Vous aurez vos premières tiges et des fleurs généralement en deux ou trois ans. 




 

5)  Une si longue attente...


Vous avez donné beaucoup de temps et d'efforts pour vos plants d'iris, et c'est maintenant que la récompence va arriver! Avec juste un peu de chance, vos efforts seront payants quand les plants vont commencer à fleurir. Chaque jour de printemp offrira la promesse d'une surprise. Notez sur votre carnet les caractères de la plante que vous avez contribué à créer. Quelques-uns de ces nouveaux iris ne correspondent pas à vos attentes? Arrachez les et jetez-les immédiatement, ou bien ils ont certaines caractéristiques de robustesse que vous aimez, gardez les pour les croiser avec une plante dont vous aimez la couleur ou les motifs. Est-ce que votre nouvel iris atteind ou dépasse les objectifs que vous vous étiez fixés il y a deux saisons? Est-il plus haut, plus robuste et plus résistant? La couleur est-elle plus riche, le modèle plus excitant? Si oui, peut-être souhaiteriez vous l'enregistrer auprés de l' American Iris Society...

Semis de un an sous la neige

 

Si le jardinage est votre passion, alors l'hybridation peut vous procurer beaucoup de plaisir. C'est une aventure peu coûteuse, une véritable création personnelle que vous serez fiers de partager avec votre famille et vos amis. Prenez vos outils et un tablier, et devenez un hybrideur d'iris!